Conseil Général Départemental du département du Cantal (15)

Blason et logo du département du Cantal

Bienvenue dans le département du Cantal (15) qui se situe dans la Région Auvergne Rhône Alpes.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Aurillac.

Blason et Armes du département du Cantal 15 Ancien logo du Conseil Général du Cantal 15  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental du Cantal 15

Président du Conseil Départemental

Monsieur Vincent Descoeur

Né le 13 décembre en 1962 (54 ans) à Aurillac (Cantal).
En fonction depuis le 23/03/2001. Il est également Conseiller général du canton de Montsalvy depuis le 3 mars 1988. Nuance politique : Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

 Twitter Officiel :https://twitter.com/VincentDescoeur

Découvrez la liste des mairies dans le département du Cantal.
Consultez la préfecture du département du Cantal.
Le conseil général du Cantal est dans la Région : Auvergne Rhône Alpes.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département du Cantal (15).

Le département du Cantal est composé de 30 conseillers départementaux
Le departement du Cantal a une superficie de 5726 Km2.

  • En 2012 la population représentait 147415 personnes avec une densite de 26 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général du Cantal intègre 3 arrondissements, avec 15 cantons.
  • Vous trouverez 260 communes dans le Conseil Départemental du Cantal.

Le département du Cantal en quelques mots

Le département du Cantal est marqué par une histoire gauloise belliqueuse et fièrement tenue aux côtés de Vercingétorix jusqu’à Alésia. Depuis, le Cantal a essuyé quelques désagréments pendant les guerres de religion, mais depuis le XVIIème siècle, il est en paix.


Le climat du département a été totalement altéré à cause d’une déforestation qui aurait eu lieu pendant le XVème et XVIème siècle, ouvrant la voie à des vents glacials. Beaucoup d’intempéries s’y ajoutent à l’année.


L’économie du Cantal est basée sur une production très traditionnelle s’appuyant sur l’élevage, le fromage et l’artisanat.


Si vous souhaitez faire du tourisme dans le Cantal, c’est que vous êtes soit un amoureux de la nature, soit un sportif chevronné ! Et tout à fait honnêtement, les magnifiques paysages du département valent bien une petite randonnée !


Le fromage du Cantal n’est plus à présenter, et sa cuisine en général suit l’exemple de la Patranque : sincère, rustique et familiale.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département du Cantal est situé dans la région d’Auvergne et constitue, plus généralement, l’essentiel du massif volcanique du Cantal. Il tire son nom du Plomb du Cantal, le volcan le plus haut d’Auvergne !

Quelle histoire batailleuse a forgé l’identité du Cantal ! Une histoire d’une violence et pétrit d’une fierté gauloise comme il en existe peu. En effet, c’est dans le département du Cantal qu’ont vécu les peuples les plus emblématique de la Gaule, ceux qui ont combattu les romains pendant de très longues années et qui finalement furent vaincus à Alésia. En effet, les Allobroges et les Arvernes suivirent d’un pas lourd, leur chef, leur guide : Vercingétorix. Même après leur défaite, ces peuples ne pouvant être totalement fédérés, ont été laissés par les romains sous leur propre législation. Ils s’autogéraient et ne rendaient des comptes que très rarement à Rome qui les considéraient liberi populi. Cette longue cohabitation força le transfert des techniques et des savoirs qui bientôt gagnèrent toute la Gaule.

Après s’être battu aux côtés de la Pucelle d’Orléan, le Cantal reste et restera longtemps l’une des places fortes de France, un espace craint et respecté, surtout depuis que les Anglais en ont été chassés. D’ailleurs, depuis 1665, la Haute Auvergne, ou le Cantal, c’est selon, jouit d’une tranquillité méritée.

Climat

Le climat du département du Cantal est directement lié à son histoire. Effectivement, lors des guerres de religions, les forêts du nord du département furent ravagées. Plus aucun bois ne peuplait le haut des montagnes du Cantal, n’offrant absolument plus aucune résistance aux vents dits Boréens, littéralement l’air de Borée, le dieu du vent du nord. Ce faisant, depuis le XVème siècle, des vents glacials se répandent sur les terres du Cantal à cause d’une transformation humaine du paysage. Cela causa de pauvres récoltes et incita les Cantalous à émigrer plus au sud.

Aujourd’hui qu’en est-il ? Le département du Cantal est divisé en trois zones : à l’est on retrouve un vent plus sec, plus continental, avec des températures dites usuelles ; au centre nous trouvons les intempéries les plus importantes en quantité de toute la France Métropolitaine avec de fortes chutes de neige en hiver ; et à l’ouest nous retrouvons un climat davantage subocéanique avec des intempéries toujours abondantes.

Petit point positif cependant : Aurillac profite d’un des ensoleillements les plus généreux de France !

Economie, entreprise, agricole, industriel

Tout d’abord, précisons que le département du Cantal est le troisième plus endetté de France avec en moyenne 1 120€ par an et par habitant.

Quant à la production intérieure du Cantal, elle est restée très traditionnelle. En effet, la majorité de ses revenus proviennent de l’élevage de bovins. En 2000, près de 54 000 animaux étaient élevés dans la région, produisant viande, lait et fromage. L’artisanat, tout aussi coutumier que l’élevage, constitue 40% de l’activité professionnelle du département, avec plus de 3 000 entreprises. Ce faisant, le Cantal possède de très bons menuisiers et alimente un commerce du meuble, de plus en plus populaires sur internet, estampillé « Made in Cantal ».

Attractivité touristique

Le tourisme dans le Cantal est essentiellement tourné vers la beauté naturelle du département et toutes les activités qui tournent autour. Récemment, ce type de tourisme a de plus en plus de succès grâce à la prise de conscience bio, celle qui incite à vivre « green ». Un tourisme Vert s’est donc développé dans le département. Très faiblement urbanisé, le Cantal propose par conséquent des formules toutes entières tournées vers ses richesses terrestres, notamment avec le célèbre Parc Régional des Volcans d’Auvergne, le Grand Site National du Puy Mary, et pour les plus courageux, la route historique des Châteaux d’Auvergne.

Par conséquent il est évident que l’activité principale du département est sportive : la randonnée ! Elle se décline sous tous les genres, à pieds, en VTT, à dos d’âne, seul ou accompagné d’un guide. Et du côté des circuits, ils sont indénombrables ! Au bas mot, chacun pourrait faire son circuit à soi, et profiter encore et toujours des beautés du Cantal qui recouvrent la totalité du paysage.

Saveurs

Le Cantal. Voilà, c’est le premier mot qu’il faut prononcer quand on songe aux spécialités du département. La Tomme fraîche du Cantal ! En apéritif, à l’entrée, fondu en plat de résistance ou même sur un plateau avant le dessert (oui, oui), le Cantal est omniprésent dans la cuisine de la région éponyme !

La Patranque, pour parler d’un des plats emblématique de la région toute entière, ne peut passer inaperçue. En effet, il s’agit d’un plat tellement goutu, tellement typique et généreux que même les Midi-Pyrénées partagent une recette presque en tous points similaires. Il s’agit d’une recette à base de mie de pain, trempée dans du lait, cuisiné à la poêle à laquelle on ajoute du Cantal bien entendu, et lorsque le plat prend l’aspect de l’aligot, on le sert immédiatement dans les assiettes affamées !

Le Saviez-vous ?

- Tenez-vous bien, les gaulois mangeaient déjà de ce succulent Cantal puisque ce furent les Arvernes qui l’ont inventé entre le VIIème et le Ier siècle avant notre ère ! La recette n’a pas changé depuis.