Une démarche administrative ?

Contactez votre Mairie 118 612

Conseil Général Départemental du département de la Corrèze (19)

Blason et logo du département de la Corrèze

Bienvenue dans le département de la Corrèze (19) qui se situe dans la Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Tulle.

Blason et Armes du département de la Corrèze 19 Ancien logo du Conseil Général de la Corrèze 19  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental de la Corrèze 19

Président du Conseil Départemental

Monsieur Pascal Coste

Né le 13 Septembre en 1966 (50 ans) à Brive-la-Gaillarde (Corrèze).
En fonction depuis le 02/04/2015. Il est également Maire de Beynat. Nuance politique : Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

 Twitter Officiel :https://twitter.com/PascalCOSTE

Découvrez la liste des mairies dans le département de la Corrèze.
Consultez la préfecture du département de la Corrèze.
Le conseil général de la Corrèze est dans la Région : Aquitaine Limousin Poitou Charentes.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département de la Corrèze (19).

Le département de la Corrèze est composé de 38 conseillers départementaux
Le departement de la Corrèze a une superficie de 5857 Km2.

  • En 2012 la population représentait 241247 personnes avec une densite de 41 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général de la Corrèze intègre 3 arrondissements, avec 19 cantons.
  • Vous trouverez 286 communes dans le Conseil Départemental de la Corrèze.

Le département de la Corrèze en quelques mots

La Corrèze possède une histoire presque en tous points similaires à celle de ses voisins de l’est : un paléolithique présent, un peuple gaulois fier et combatif, défait en même temps que Vercingétorix à Alésia, et une histoire jusqu’à nos jours rythmée par les épidémies ainsi que par les aléas climatiques, assez importants dans le département.


Le Climat de la Corrèze est capricieux. La disposition atmosphérique du département est telle que de violents orages éclatent en été avec une grêle qui l’accompagne souvent.


L’économie de la Corrèze repose principalement sur ses élevages bovins et sur son tourisme.


Que de circuits de randonnées et d’endroits fascinants à voir en Corrèze ! Le chemin de Saint-Jacques de Compostelle passe notamment par-là.


La gastronomie corrézienne est marquée par la truffe noire qui pousse dans les sols du département, ainsi que par des produits locaux fièrement mis en valeur, comme les cerises, les myrtilles et les fraises.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département de la Corrèze est situé dans la région Limousin, dans le Centre-ouest de la France. Il tire son nom de la rivière qui le traverse.

La Corrèze possède un passé qui remonte aussi loin que celui de la plupart de ses voisins départementaux : le paléolithique. Quelques fragments de poteries et des outils retrouvés dans la région attestent de l’installation d’un peuple alors appelé les Lémovices, ayant donné plus tard leur nom à la ville de Limoges. Ils prirent part à la monstrueuse bataille d’Alésia où ils envoyèrent plus de 10 000 combattants et où ils virent mourir leur chef Sedullos.

Alors qu’il se développait sous l’influence des Wisigoths, le peuple de la Corrèze fut frappé par l’ergotisme pendant de longues années, provocant alors une réelle épidémie touchant l’ensemble du territoire qui consommait le seigle contaminé. Il s’agit d’un champignon qui, réduit en poudre avec la graine, cause un état de folie, des spasmes, des démangeaisons, des psychoses pouvant aller jusqu’à la folie, puis à la mort. Entre le Xème et le XIIIème siècle, les épidémies se multiplient dans le département. Au XIVème siècle, ce fut le tour de la peste, comme un peu partout ailleurs en Europe, de faire des ravages en Corrèze.

La Corrèze est définitivement créée en 1790, mais toujours la grêle et les orages ravagent les récoltes et font fuir les grandes industries qui commencent à se développer au début du XIXème siècle.

Climat

Comme nous venons de le voir, le département de la Corrèze essuie des orages et des averses de grêle quelques fois très violentes. Les raisons de ce type de climat sont liées à l’élévation graduelle de l’atmosphère du département, du Bassin de Brive au Château de Millevaches. On nomme ce climat « Aquitain », un mélange entre le climat continental et l’influence de l’océan Atlantique remontant l’Aquitaine se confrontant avec les reliefs inhabituels du département. Ce faisant, l’hiver en Corrèze est relativement doux, avec peu de neige, et l’été se révèle rude, chaud avec des orages parmi les plus violents du territoire. Dans le plateau du Limousin, les précipitations se font tout à coup plus fréquentes, ainsi que dans la Xaintrie, à l’ouest du Massif Central. Quant au Plateau des Millevaches, l’altitude entraine de très fortes chutes de neiges et des intempéries violentes.

Economie, entreprise, agricole, industriel

L’économie de la Corrèze se présente de manière quelque peu inhabituelle, spatialement parlant. En effet, Tulle, la préfecture du département, ne se montre pas particulièrement mise en avant dans le processus économique de la Corrèze. La ville est même plutôt à l’écart à cause d’environs défavorables. Heureusement, Tulle a la production de dentelle dans sa tradition et celle-ci se vend très bien partout en Europe.

Pour le reste du département, l’élevage de bovins représente une part importante du PIB de la Corrèze. De larges prairies où vont paitre tranquillement les vaches, font corps avec un vaste domaine forestier dont le département tire également profit. Par ailleurs, grâce à la région Aquitaine et en particulier à sa voisine la Dordogne, la Corrèze profite d’un flux touristique plutôt dense qu’elle draine grâce à des richesses patrimoniales insoupçonnées.

Attractivité touristique

Effectivement, c’est sur des richesses patrimoniales insoupçonnées que s’appuie la Corrèze pour drainer un tourisme qui va de plus en plus crescendo !

Tout d’abord, la Corrèze c’est un département où il fait bon marcher. La randonnée est une activité très développée et que chacun pourra pratiquer avec plaisir à pieds, à dos d’âne bâtés ou dans les traces du fameux pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle ! Pour les plus courageux, un circuit de marche existe sur les bords de la Dordogne. Il est nommé « La Dordogne de villages en barrages » et part de Bort-les-Orgues jusqu’à Argentat. En dehors de ces sentiers réputés, il y a plus de 200 autres itinéraires aménagés pour ceux qui souhaitent tout simplement découvrir les paysages de notre belle Corrèze !

Du canoé-kayak et autres activités nautiques sont aussi parfaitement implantées dans le département, pour le plaisir des plus petit jusqu’aux plus aguerris. Cependant, si vous voulez en avoir plein la vue, il faudra bien cibler ses déplacements ! Une petite marche sur les pans de Travassac pourra vous apporter quelques frissons, tout en vous apprenant comment la Corrèze produit ses ardoises depuis des centaines d’années ! Le Château de Val, la Tour de Merle, et la Forteresse de Ventadour sont les trois sites médiévaux les plus importants. Pour ce qui est de la beauté naturelle du département, ils sont concentrés et mis en valeurs dans des ensembles uniques dans Les Jardins de Colette, le Jardin du Bout du Monde, ainsi que dans le Parc Arboretum de Sylvatum.

Saveurs

La Corrèze, comme la Dordogne, possède une longue tradition truffière qui a fait la célébrité de la région. Oui, le département ne produit pas que des présidents ! Les techniques d’élevage de chiens truffiers sont d’ailleurs de plus en plus élaborées dans le département.

Du côté des plats préparés, il y a le Milhassou de Corrèze, une succulente galette de pomme de terre au lard de jambon et au persil, cuite dans de la graisse de canard. Un délice coupable, mais comment résister ? En dessert, un clafoutis ou une tarte aux myrtilles feront plus d’heureux que toutes les glaces du monde, surtout si les fruits viennent du jardin d’à côté, des vrais fruits de Corrèze.

Le Saviez-vous ?

Tulle, la préfecture du département, compte 15 000 habitants alors que Brive-la-Gaillarde en compte 50 000.

André Malraux, le Général Nivelle, Jacques Chirac, François Hollande, Claude Michelet et Éric Rhomer pour ne citer qu’eux, sont nés en Corrèze.