Conseil Général Départemental du département de la Haute Corse (2B)

Blason et logo du département de la Haute Corse

Bienvenue dans le département de la Haute Corse (2B) qui se situe dans la Région Corse.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Bastia.

Blason et Armes du département de la Haute Corse 2B Ancien logo du Conseil Général de la Haute Corse 2B  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental de la Haute Corse 2B

Président du Conseil Départemental

Monsieur François Orlandi

Né le 1 novembre en 1957 (60 ans)En fonction depuis le 20/01/2015. Nuance politique : Parti Radical de Gauche (PRG).

 Facebook Officiel :https://www.facebook.com/pages/Orlandi-Retali-2015/703082426474150?fref=ts

 Twitter Officiel :https://twitter.com/FrancoisOrlandi

Découvrez la liste des mairies dans le département de la Haute Corse.
Consultez la préfecture du département de la Haute Corse.
Le conseil général de la Haute Corse est dans la Région : Corse.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département de la Haute Corse (2B).

Le département de la Haute Corse est composé de 30 conseillers départementaux
Le departement de la Haute Corse a une superficie de 4666 Km2.

  • En 2012 la population représentait 170828 personnes avec une densite de 37 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général de la Haute Corse intègre 3 arrondissements, avec 15 cantons.
  • Vous trouverez 236 communes dans le Conseil Départemental de la Haute Corse.

Le département de la Haute Corse en quelques mots

La Haute-Corse, comme sa voisine du sud, révèle une présence humaine vieille de plus de 10 000 ans. Cependant, à la différence de la Corse-du-Sud, la Haute-Corse commerçait surtout avec Massalia, l’antique Marseille.


Le climat du département de la Haute-Corse est un exemple de beauté méditerranéenne. Ensoleillé et chaud, rien de moins qu’un parfait échantillon de l’atmosphère qu’on constate et envie chaque jour au bulletin météo !


L’économie de la Haute-Corse a été depuis les années 1990 quelque peu en berne. Heureusement, la production traditionnelle agricole et l’élevage ont perduré, et se sont même améliorés. Aujourd’hui cependant, c’est le tourisme qui a la dragée haute et qui permet notamment à la Haute-Corse de remonter progressivement dans les classements de l’INSEE.


Etant donné l’effort mobilisé par le département pour attirer les touristes, il faut bien avoir quelques trésors à mettre en avant. Et croyez-bien qu’ils en ont beaucoup. Bastia, la Parata, Filitosa et ses menhirs à têtes humaines, il y en aura pour toutes les passions.


En ce qui concerne les saveurs du département de la Haute-Corse, un seul mot : charcuterie. Une charcuterie exceptionnelle et séculaire à disposition, sans modération.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département de la Haute-Corse est situé, sans grande surprise, vous en conviendrez, dans la partie haute de la Corse !

Historiquement, la Corse toute entière a été peuplée il y a entre 9000 et 6000 ans, mais les peuples les plus affirmés et les plus avancés dans la chasse et la cueillette se sont lentement implantés plus au nord afin de commercer avec l’antique port de Massalia, aujourd’hui notre belle cité phocéenne, Marseille.

C’est en 1284 que la Corse génoise décide de scinder les deux grands ensembles de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud, entre ceux qui vivent au nord des monts du nord-est et ceux qui se sont établis au-delà des monts au sud-ouest.

La loi de 1975 institut finalement les deux départements actuels, mais ce n’est qu’au 1er janvier 1976 que la scission a été définitivement mise en application.

Climat

Le climat corse n’a pas beaucoup de secret pour nous autres qui regardons régulièrement le bulletin météo à la télévision. Il y fait chaud, très chaud, et il y fait beau, très beau ! Le type de climat y est bien évidemment méditerranéen, soit chaud et sec en été ainsi que doux et peu pluvieux en hiver. Un brin moins que sa voisine la Corse-du-Sud, la Haute-Corse met tout de même 2.8 degrés dans la vue de la moyenne nationale avec 15.7°C en mars de cette année contre 12.9°C sur le reste du territoire ! Aucune surprise, en Haute-Corse il fait bon et chaud. En ce qui concerne le soleil, il y est roi, avec 538 heures d’exposition en hiver de cette année contre 331 sur le reste de la France.

Economie, entreprise, agricole, industriel

La Haute-Corse possède les deux tiers des pâturages de l’île, accompagnée par une production significativement plus importante du côté de la viticulture et des fruits qui sont en moyenne 6 à 7 fois plus abondante. Cependant, le PIB de l’île ne s’appuie qu’à hauteur de 2.3% sur cette agriculture, soit 1% de moins que la moyenne du reste de la France. Du côté de l’élevage, la Corse a cherché à faire reconnaître un patrimoine de qualité qui a très vite dépassé ses attentes ! En effet, les 35 500 porcs à l’origine de la viande rose si convoitée par les nombreux pays de l’Europe amateurs de charcuterie de qualité, ne suffisent plus à assurer les commandes. A cause de cela, plusieurs problèmes d’origines ont été posés, surtout depuis que des porcs élevés en Pologne étaient vendus en étant estampillés « Origine Corse », alors que l’île n’était que le seul lieu de préparation de la viande. La charcuterie corse est une fierté que les Corses tentent de préserver, car elle n’est jamais corse que si la bête a été élevée sur le sol et à la mode Corse, s’il-vous-plaît.

En somme, la Corse est faible économiquement dans presque tous les domaines, sauf dans le tourisme où on constate une amélioration significative d’année en année. C’est d’ailleurs sur cela que la Haute-Corse table désormais pour remplir ses caisses et pour faire régresser un taux de pauvreté estimé à hauteur de 18.8% en 2007 et à 22% chez les jeunes. Néanmoins grâce au tourisme, la Haute-Corse remonte lentement la pente et devrait être bientôt dans la moyenne selon l’INSEE qui avait déjà noté sa progression de 6 places dans le classement des régions en 2005.

Attractivité touristique

Pour ça, la Haute-Corse est presque aussi bonne que son climat. Et ce qui est beau, c’est qu’ils vont de pair ! Malheureusement il faudrait quelques heures pour décrire les moindres trésors qui habitent le département, et il vous faudra bien plus que quelques semaines pour tous les apprécier.

Alors pour être complet, je vous conseillerai tout d’abord de visiter bien sûr la préfecture de la Haute-Corse, j’ai nommé Bastia. Déjà au XIVème siècle, l’endroit était une place forte, férocement défendue. Aujourd’hui on peut en apprécier l’ombre historique et se régaler des meilleurs poissons dans le Vieux-Port. Les Citadelles de la ville, la Tour de la Fetrice, et l’Ancien Palais du Gouverneur Génois devront être des priorités à visiter.

En dehors de cette si belle ville à la générosité typique de la méditerranée, il vous faudra vous éloigner un peu pour embrasser un type de beauté différent : celui de la nature de la Haute-Corse. Il y a de très nombreux endroits uniques et préservés de l’exploitation humaine comme La Parata et son archipel sibyllin, la forêt préhistorique du Verghellu ou encore le Sentier des Trois Forêts de Brocéliande. A chacun son circuit, dans tous les cas, la Haute-Corse regorge de petits bouts de paradis en tous genres.

Saveurs

Comme sa voisine la Corse-du-Sud, le Brocciu est un fromage national, mieux qu’une spécialité, l’emblème de toute l’île. Toujours dans les fromages, il y a aussi le palet de brebis à pâte molle qui pourrait s’apparenter à un Cabécou, mais il n’en est rien. Les brebis corses sont incomparables quand on en vient à leur lait.

Cependant, c’est bien dans la Haute-Corse qu’on produit la majorité de la charcuterie traditionnelle corse ! Alors allons-y pour les spécialités connues et reconnues comme la délicieuse saucisse de porc, le Ficatellu ou encore la très disputée Coppa, la coupable Panzetta, la noire et parfumée Salcicetta ou le moins connu Sangui, un genre de boudin à la corse. Dans tous les cas, quiconque souhaite se mettre à la diète fera un affront à la Haute-Corse qui, à ne pas s’en tromper, possède l’une des charcuteries les plus goûtues au monde !

Le Saviez-vous ?

Le Cap Corse, la pointe au nord de la Corse, a été historiquement le territoire le plus disputé par les nations de la petite île, mais il resta longtemps sous la domination des Vanacini qui y laissèrent leur trace.

Le Monte San Petrone est la montagne la plus haute de la Haute-Corse. Il culmine à plus de 1 767 mètres de hauteur !