Une démarche administrative ?

Contactez votre Mairie 118 612

Conseil Général Départemental du département des Côtes d'Armor (22)

Blason et logo du département des Côtes d'Armor

Bienvenue dans le département des Côtes d'Armor (22) qui se situe dans la Région Bretagne.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Saint Brieuc.

Blason et Armes du département des Côtes d'Armor 22 Ancien logo du Conseil Général des Côtes d'Armor 22  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental des Côtes d'Armor 22

Président du Conseil Départemental

Monsieur Alain Cadec

Né le 21 juin en 1953 (63 ans) à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor).
En fonction depuis le 02/04/2015. Il est également Député européen depuis le 7 juin 2009. Nuance politique : Divers Droite (DVD).

 Facebook Officiel :https://www.facebook.com/acadec

Découvrez la liste des mairies dans le département des Côtes d'Armor.
Consultez la préfecture du département des Côtes d'Armor.
Le conseil général des Côtes d'Armor est dans la Région : Bretagne.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département des Côtes d'Armor (22).

Le département des Côtes d'Armor est composé de 54 conseillers départementaux
Le departement des Côtes d'Armor a une superficie de 6878 Km2.

  • En 2012 la population représentait 595531 personnes avec une densite de 87 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général des Côtes d'Armor intègre 4 arrondissements, avec 27 cantons.
  • Vous trouverez 373 communes dans le Conseil Départemental des Côtes d'Armor.

Le département des Côtes d'Armor en quelques mots

Le département des Côtes d’Armor a abrité les gaulois de la trempe d’Astérix et Obélix. Ils devaient par conséquent être Curiosolites. Après la défection de l’Empire romain d’occident, les Bretons de Grande-Bretagne vinrent s’installer dans la région, donnant naissance à une série d’événements créant le mythe de Merlin et d’Arthur.


Le climat du département est à la fois fidèle à l’idée qu’on se fait de la Bretagne, mais il la contredit aussi, surtout en printemps et en été.


L’économie des Côtes-d’Armor s’appuie essentiellement sur son agriculture, sa pèche, son élevage et son tourisme.


Rare sont les endroits en France qui sont aussi ressourçant que les Côtes-d’Armor. Pour ceux qui souhaitent cependant se dépenser, des circuits serpentant au travers des anciennes contrées celtes sont parfaitement disponibles.


La mer dans l’assiette, c’est possible, surtout dans les Côtes-d’Armor, avant la crêpe pour le dessert, et le traditionnel cidre de Bretagne.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département des Côtes-d’Armor est situé dans la région de la Bretagne, sur la pointe ouest de la France.

Originellement, les Côtes-d’Armor étaient un lieu où de nombreux échanges de marchandises et commerciaux étaient effectués. Les Curiosolites, peuple gaulois entouré de quelques autres peuplades elles aussi d’origine celte, habitaient la région et animaient la route marchande qui la traversait. Malgré leur présence pendant des siècles, ce n’est pas dans cette partie de la Bretagne qu’on trouve le plus d’antiquités mégalithiques. L’Armorique, aujourd’hui notre belle Bretagne, ne tarda pas, comme tout le reste de la Gaule, à tomber sous le joug de Jules César au Ier siècle avant notre ère. C’est ensuite au cours du VIème siècle que les bretons insulaires, c’est-à-dire les Bretons de Grande-Bretagne, vinrent s’installer en Armorique, la renommant du même coup par l’initiative de deux religieux : Saint Guignolé et Saint Jactit.

La Bretagne renommée, les Côtes-d’Armor restèrent dans un climat relativement paisible et prospère jusqu’aux guerres du IXème siècle où le département devint le théâtre d’affrontements acharnés entre les Francs et les Bretons pour la souveraineté de cette terre. En résultera une épopée célèbre puisqu’il s’agit du mythe du Roi Arthur et d’Excalibur, l’épée enchantée.

Cependant, avant de devenir les Côtes-d’Armor, le département a longtemps été connu sous le nom de « Côtes-du-Nord », tel qu’il se nommait depuis la Révolution Française. Néanmoins, l’appellation étant jugée dévalorisante et infondée en 1950, le département fut renommé pour obtenir le nom qu’on lui connait aujourd’hui : les Côtes-d’Armor, signifiant « les côtes du pays de la mer ».

Climat

On peut aisément deviner que le climat dans les Côtes-d’Armor est de nature océanique ! Cependant, il en existe de plusieurs sortes. En ce qui concerne le département qui nous intéresse, les courants marins du Gulf Stream apportent beaucoup de douceur aux températures tout au long de l’année. Cette douceur se traduit par une petite différence de 2°C souvent en dessous de la moyenne nationale, comme en été où il y fait entre 20 et 22°C en moyenne contre 24 voire 25°C pour la moyenne nationale. Concernant les intempéries, pas de surprise, Jacques Prévert nous avait prévenu lorsqu’il chantait « il pleuvait sans cesse sur Brest… », et même s’il n’est pour le moment pas question de parler du Finistère, son frère des Côtes-d’Armor fait honneur à la famille ! Les précipitations y sont en effet en moyenne jusqu’à 25% plus importantes que sur le reste de la France en hiver avant de revenir à des degrés normaux au printemps et en été. Pour l’hiver 2014 par exemple, les Côtes-d’Armor avaient reçu 341mm de précipitations contre 260mm seulement sur le reste du territoire. En Automne, rebelote, avec cette fois seulement une hausse d’un petit 10% en général par rapport à la moyenne nationale.

Alors ? Prévert n’avait pas tant raison que ça au sujet de notre chère Bretagne !

Economie, entreprise, agricole, industriel

Principalement, les Côtes-d’Armor met un point d’honneur à se présenter comme l’un des départements les plus agraires de France. Il a en effet conservé et optimisé une agriculture et une production agricole de qualité.

Parmi les productions les plus à l’honneur, parlons par exemple des élevages de porcs et toute la chaîne agro-alimentaire qui s’y rattache et qui représentent plus de 1257 entreprises dans le département en 2015.

Il y a aussi la totalité de la conchyculture et la pratique de la pêche qui sont inséparables de l’image que l’on se fait de la Bretagne ! Ses huîtres, ses Saint-Jacques, ses poissons si frais qu’ils nécessitent à eux-seuls 7 ports de commerce et 17 ports de pêche, sont des atouts essentiels à l’économie des Côtes-d’Armor !

Attractivité touristique

Si vous allez dans les Côtes-d’Armor, c’est que vous recherchez une retraite où vous ressourcer, dans un air frais, quelques fois salin, les pieds enfoncés dans un sable fin, sur une plage enfermée entre deux ensembles rocheux escarpés. Pour cela, il n’y aura que l’embarras du choix entre la Côte de Goëlo, la Côte d’Emeraude, la plage de Plouha ou la merveilleuse Côte de granit rose. Sous le soleil marbré des Côtes-d’Armor, vous retrouverez le véritable sens des mots repos et quiétude.

Pour les plus sportifs, ce magnifique paysage mériterait qu’on le parcours de part en part en vélo ou à pieds, en programmant quelques arrêts notamment à Ploumanac’h, désigné en 2015 « village préféré des Français ». Sa beauté, sa simplicité, le caractère unique des formations géologiques et la vue sur l’océan sont autant de raisons pour lesquelles il mérite amplement ce titre.

Saveurs

L’océan Atlantique et la Bretagne forment un couple remarquable lorsqu’on en vient aux petits-plats qu’on met sur la table ! Les huîtres de Bretagne, la délicieuse araignée de mer et sa mayonnaise, l’élégante coquille Saint-Jacques, la noble et imposante langouste, les coutumières moules de Bouchot ou encore la traditionnelle palourde, sont des petits trésors, des joyaux à déguster dès l’arrivée du bateau à quais. Dans une cotriade, soupe de poisson et de crustacés traditionnelle de la Bretagne, ou dans une succulente marinière dont les mères des Côtes-d’Armor ont le secret, ce département témoigne d’une sincérité surprenante.

Du côté de la terre, comment ne pas parler des crêpes bretonnes, flambées à la Suzette, et des galettes bretonnes, à ne pas confondre avec la galette de blé noire, qui est aussi une spécialité du département ! Toutes des recettes à transformer des enfances en paradis de saveurs. Pour les plus âgés, en attendant, le département des Côtes-d’Armor pourra vous donner à boire de l’antique cervoise, ou encore de l’élixir d’Armorique dont on dit qu’il possède des vertus médicinales miraculeuses.

Le Saviez-vous ?

Le département des Côtes-d’Armor possède plus d’une centaine d’arbres remarquables, centenaires pour la grande majorité. Certains même ont plus de 500 ans.

La langue bretonne reste parlée dans la région par plus de 60 000 individus !