Une démarche administrative ?

Contactez votre Mairie 118 612

Conseil Général Départemental du département de la Drôme (26)

Blason et logo du département de la Drôme

Bienvenue dans le département de la Drôme (26) qui se situe dans la Région Auvergne Rhône Alpes.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Valence.

Blason et Armes du département de la Drôme 26 Ancien logo du Conseil Général de la Drôme 26  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental de la Drôme 26

Président du Conseil Départemental

Monsieur Patrick Labaune

Né le 13 juin en 1951 (65 ans) à Paris.
En fonction depuis le 02/04/2015. Il est également Député de la 1ère circonscription de la Drôme. Et Il est aussi Conseiller régional de Rhône-Alpes
Nuance politique : Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

Courriel : plabaune@assemblee-nationale.fr

 Site Internet Officiel :http://www.patricklabaune.fr

 Twitter Officiel :https://twitter.com/patricklabaune

Découvrez la liste des mairies dans le département de la Drôme.
Consultez la préfecture du département de la Drôme.
Le conseil général de la Drôme est dans la Région : Auvergne Rhône Alpes.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département de la Drôme (26).

Le département de la Drôme est composé de 38 conseillers départementaux
Le departement de la Drôme a une superficie de 6530 Km2.

  • En 2012 la population représentait 491334 personnes avec une densite de 75 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général de la Drôme intègre 3 arrondissements, avec 19 cantons.
  • Vous trouverez 369 communes dans le Conseil Départemental de la Drôme.

Le département de la Drôme en quelques mots

L’histoire de la Drôme remonte à la préhistoire, et l’homme s’y étant installé, n’en est pas partit depuis. C’est une des raisons pour lesquelles les Drômois sont aussi attachés à leur terre.


Le climat dans la Drôme est capricieux puisqu’il fait se rencontrer deux courant d’air qui rendent le département particulièrement orageux. Les températures sont moyennes.


Son économie est moyenne, sans grand atout elle est stable et persiste dans cette régularité.


Le tourisme par contre, est un atout que le département cherche à élaborer au-delà de tout, et nous comprenons pourquoi avec ses 5000km de randonnée, ses paysages magnifiques et son patrimoine très ancien.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département de la Drôme est situé dans la région Rhône-Alpes, dans le sud-est de la France. Il tire son nom du cours d’eau qui le traverse.

La Drôme peut se vanter de posséder des sites archéologiques datant du Néolithique et dont on retire encore aujourd’hui nombre de découvertes. Entre 5000 et 6000 avant notre ère, des hommes s’installèrent à la lisière d’Espeluche et de la Valdaine afin de fuir le froid mordant qui avait d’ores et déjà engagé son repli vers les pôles. Depuis ils y ont prospéré à travers l’âge du bronze vers -2200 où ils devinrent définitivement sédentaire, jusqu’à l’âge du fer, les débuts de la Gaule. Pour cette raison, la Drôme regorge de poteries, d’ouvrages préhistoriques et même de stèles anthropomorphes qui interrogent encore aujourd’hui les spécialistes. Là ils inventèrent une culture fertile grâce aux araires et à d’autres techniques facilement importées dans le département.

Comme sur bien d’autres terres de notre beau pays à cette époque, la Drôme était habitée par des peuples gaulois d’origine celtique : les Allobroges, les Segovellaunes et les Tricastin, pour ne citer que les principaux. Déjà à l’époque, l’astrologue et historien Ptolémée avait repéré une ville qui sortait du décor. Il la nomma Valentia et la concevait comme la ville principale des Allobroges.

Jusqu’au XVIème siècle, la Drôme s’était tenue à peu près tranquille, en dehors de l’invasion romaine qui avait quelque peu échauffé les relations. Cependant, alors que l’Edit de Nantes n’est pas encore signé, Valence est l’une des premières villes à se convertir au protestantisme. Suite aux événements de la Saint Barthélémy du 24 août 1572, les habitants de Valence prennent les armes et pendent le nouveau lieutenant général en charge de la ville par la couronne. Alors qu’on a réuni une armée de 14 000 arquebusiers chez les Drômois, Henri IV parvient à apaiser les tensions et à rétablir la paix dans le fier département de la Drôme. Depuis, même lors de la révocation de l’Edit de Nantes, le département est resté globalement en paix jusqu’à ce que la Résistance du Vercors et ses maquis organisés constituent un véritable appui aux Alliés pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Climat

Le climat de la Drôme est composite. Nous dirons qu’il est semi-continental au nord et semi-méditerranéen au sud. Ce faisant, il faut constater deux courants d’air qui traversent le département de part en part : le premier provenant du nord et qu’on appelle le Mistral, et le second venant du sud et qu’on appelle le vent Marin. A cause de la confrontation de ces vents violents et les différences de pression atmosphérique qui s’y associent, le département de la Drôme est l’un des plus orageux de France. Il y fait en moyenne 5°C en janvier et 22 degrés en juin.

Economie, entreprise, agricole, industriel

Le palmarès économique du département de la Drôme est moyen sans avoir grand-chose de remarquable. Un taux de chômage oscillant autour des 10% entre 2010 et 2015, 50% des emplois reviennent aux professions du secteur tertiaire, l’industrie couvre 20% des emplois et le commerce arrive à 15%. La faible part restante revient à l’agriculture qui s’élabore principalement autour de ses quelques vignobles et de ses plantations d’oliviers, ainsi que la célèbre production d'Ail. Autrefois l'industrie de la chaussure de luxe se trouvait à Romans sur Isère, malheureusement le déclin économique a eu raison de cette industrie.

Attractivité touristique

Le département de la Drôme s’étend entre le Vercors et la Provence qui sont, bien entendu, deux régions parfaitement différentes et pourtant attractives. Des fabuleux champs de lavandes et d’oliviers donnent à des vacances dans la Drôme, des airs grecs.

Pour découvrir ces magnifique paysages, le département n’a pas manqué d’organiser par moins de 5000 kilomètres de circuits en randonnée, à pied, à vélo ou en balade à cheval !

Comme dans chaque département, il y a quelques incontournables : le parc naturel régional du Vercors regorge d’une faune et d’une flore absolument richissimes, entre 1000 et 2300 mètres d’altitude ! Là se réfugiaient les résistants, dans des paysages aux airs écossais parfois, et dont la terre regorges de trésors préhistoriques. D’ailleurs, c’est dans ce parc que se situe le musée de la préhistoire ! Vient ensuite Montélimar et son délicieux nougat, mais aussi le lieu où s’élève le château des Adhémar à l’architecture atypique pour la région. Enfin, après être passé par Valence pour admirer la Maison des Têtes ou encore la très ancienne église Saint-Jean Baptiste (première fois construite au IVème siècle), il vous faudra vous rendre au Palais Idéal du Facteur Cheval, l’œuvre d’un seul homme, un postier qui a construit un palais rien qu’en ramassant des galets sur le chemin qui le ramenait chez lui, tous les jours pendant 40 ans.

Saveurs

La truffe noire de la Drôme est réputée pour son ancienneté ! Déjà les gaulois Tricastin les dégustait avec délice, et aujourd’hui on sait pourquoi. Les ravioles de Romans ressemblent à de petits raviolis fourrés au fromage, ils sont délicieux et originaire de la Drôme. Du côté des fromages, le picodon est à l’honneur, ce petit fromage de brebis si spécial par son affinage et par l’alimentation des bêtes. Le Bleu du Vercors et le Banon au chèvre cru le talonnent parmi les fromages AOP de la Drôme. Mais nous avons aussi d’ores et déjà parlé du nougat de Montélimar dont la renommée a dépassé les frontières de la France.

Le Saviez-vous ?

Déjà à l’époque du néolithique, les hommes de la Drôme, nos ancêtres, mangeaient des escargots. Des vrais Français avant l’heure !