Conseil Général Départemental du département de Eure et Loir (28)

Blason et logo du département de Eure et Loir

Bienvenue dans le département de Eure et Loir (28) qui se situe dans la Région Centre-Val de Loire.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Chartres.

Blason et Armes du département de Eure et Loir 28 Ancien logo du Conseil Général de Eure et Loir 28  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental de Eure et Loir 28

Président du Conseil Départemental

Monsieur Albéric de Montgolfier

Né le 6 juillet en 1964 (53 ans) à Neuilly-sur-Seine (Haut de Seine).
En fonction depuis le 07/12/2001. Il est également Sénateur de l'Eure et Loir depuis le 1er octobre 2008. Et Il est aussi Conseiller municipal de Terminiers
Nuance politique : Union pour un Mouvement Populaire (UMP).

Courriel : a.de-montgolfier@senat.fr 

Découvrez la liste des mairies dans le département de Eure et Loir.
Consultez la préfecture du département de Eure et Loir.
Le conseil général de Eure et Loir est dans la Région : Centre-Val de Loire.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département de Eure et Loir (28).

Le département de Eure et Loir est composé de 30 conseillers départementaux
Le departement de Eure et Loir a une superficie de 5880 Km2.

  • En 2012 la population représentait 432107 personnes avec une densite de 73 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général de Eure et Loir intègre 4 arrondissements, avec 15 cantons.
  • Vous trouverez 403 communes dans le Conseil Départemental de Eure et Loir.

Le département de Eure et Loir en quelques mots

Historiquement, l’Eure-et-Loir a été l’un des départements les plus appréciés par les grands du passé. Cela a eu pour effet de le rendre encore plus actif et brillant lorsqu’au tout début de la Renaissance, Chartres et son école nouvellement fondée, devinrent l’un de ses berceaux.


Il faut distinguer deux influences climatiques en Eure-et-Loir : la première provenant de l’ouest est plutôt pluvieuse, et la seconde située à l’est reste très peu arrosée et pourtant moyennement ensoleillée aussi.


Economiquement, ce département est florissant car il attire bon nombre d’investisseurs qui y voient une opportunité de produire non loin de Paris. Aussi, la Cosmétique et la pharmaceutique y sont particulièrement développés.


L’Eure-et-Loir a su adapter ses espaces afin de proposer une panoplie riche d’activités et de divertissements pour toute la famille. En dehors de cela, elle regorge de châteaux et de demeures exceptionnels qui vous permettront de marcher dans les pas des plus grandes personnalités du passé.


Rien que pour le Pâté de Chartres, le voyage en vaut la chandelle.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département de l’Eure-et-Loir fait partie de la région Centre-Val de Loire et tire son nom des deux rivières qui le traversent.

Comme sa voisine l’Eure, l’Eure-et-Loir a abrité des Gaulois, et pas n’importe quels Gaulois : les Carnutes. Ce peuple de la Gaule était connu pour son implication religieuse et les rassemblements druidiques qui s’organisaient dans la forêt sacrée des Carnutes. La ville de Chartres, aujourd’hui chef-lieu du département, existait d’ores et déjà à l’époque sous le nom d’Autricum. Elle était considérée comme étant une capitale gauloise et sa grandeur n’a jamais été discutée.

Au Moyen-Âge, cette ville a eu une importance accrue lorsque l’Ecole de Chartres (à ne pas confondre avec l’Ecole des Chartes qui se trouve à Paris) fut créée. Elle procédait d’une pensée nouvelle, de pleins pieds installée dans la rhétorique de la Renaissance qui naquit au même moment. C’est en cette institution que la France peut revendiquer l’un des berceaux des arts libéraux témoins de la fin de l’âge sombre. Fort heureusement, de très importantes figures de l’histoire préservèrent le département des ravages des guerres, bien que l’Eure-et-Loir ait été l’un des champs de batailles les plus pratiqués pendant la Guerre de Cent Ans en raison de sa proximité avec la capitale. François 1er, Marguerite de Navarre sa sœur, Henri II, Madame de Maintenon, la Marquise de Pompadour notamment adoraient se rendre dans l’Eure-et-Loir afin de profiter du Château d’Anet, du Château de Villebon, ou encore pour aller se recueillir dans une solitude éclairée à Chartres.

Au cours du XIXème siècle, le département connaît une industrialisation efficace, grâce à sa position médiane entre Paris et Orléans.

Climat

Le département de l’Eure-et-Loir possède deux climats assez distinctement indentifiables par la végétation. En effet, la partie ouest est sujette à une pluviométrie plutôt soutenue pour une végétation très épanouie qu’on pourrait qualifier d’agreste voire de bocager. La partie Est, cependant, figure parmi les régions les moins concernées par la pluie, de France. Au final, l’Eure-et-Loir affiche un timide total de 1700 heures de soleil en moyenne par an, ce qui la place régulièrement entre la 60ème et la 70ème place sur 101 départements. Concrètement, la moyenne à l’année y est de 15°C, avec une minimale de 1°C en hiver, et une maximale de 24°C en été en moyenne.

Economie, entreprise, agricole, industriel

Tout comme sa voisine l’Eure, l’Eure-et-Loir possède une très large étendue cultivée qui atteste d’un soin particulier apporté à la production agricole. Tout comme sa voisine l’Eure, l’Eure-et-Loir possède un pôle très important en cosmétique (Comestic Valley) et en pharmaceutique (Polepharma). En somme, elles ne partagent pas la même rivière pour rien !

Selon l’Insee, elle figure parmi les meilleurs élèves de la France avec un chômage qui n’a jamais dépassé la barre des 10% depuis que les relevés statistiques ont été initiés en 1982.

Attractivité touristique

L’Eure-et-Loir, en tant que territoire de villégiature aimé des grands de notre histoire, peut se permettre de revendiquer de grands monuments bâtis pour ces derniers, ou tout simplement avec leur argent au nom de la foi chrétienne.

Ainsi, lorsque vous poserez vos valises à Chartres, puisqu’il est évident qu’il faudra y passer au moins quelques jours, allez admirer la Cathédrale de la ville, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979. Dans tous les cas, vous ne pourrez pas la rater tant elle domine tout Chartres, illuminée qu’elle est, au milieu de la nuit. Le Château d’Anet, adoré par Henri II et François Ier, ainsi que le Château de Villebon dont nous avons déjà parlé, illustreront aussi parfaitement la glorieuse Renaissance Chartraine.

La nature clémente dans toute l’Eure-et-Loir encourage toutes sortes d’activités qui sauront contenter chacun. Il est possible d’y faire de la randonnée, du kayak, du golfe, et même de s’offrir une petite excursion en montgolfière par-delà les magnifiques bocages.

Saveurs

Les saveurs dans l’Eure-et-Loir sont éparpillées un peu partout dans l’histoire, et en racontent presque toutes une ! Par exemple, le Mentchikoff est un bonbon au chocolat enrobé de meringue et qui fut conçu de concert avec la Suisse en 1893 pour renforcer les liens entre les deux puissances. Il est toujours produit à la fois dans le petit pays et à Chartres.

En parlant de Chartres d’ailleurs, les gourmands ne pourront pas passer à côté du Pâté de Chartres. Depuis le XVIIème siècle, rendez-vous compte, cette délicieuse spécialité ravit les Euréliens et quiconque succombe à sa pâte feuilletée dorée. A l’intérieur se trouve un monde de raffinement à base de viande de gibier marinée, de truffe, de foie gras et d’épices. Un chef d’œuvre culinaire que les grands chefs de Chartres mettent à leur carte avec fierté. Pour finir sur une note légère, la Poule au pot de l’Eure-et-Loir figure parmi les spécialités que les grand-mamans font avec plaisir lors des rassemblements dominicaux. Ce plat généreux, convivial, et surtout très humble était, dit-on, le met préféré du roi débonnaire Henri IV.

Le Saviez-vous ?

Jean-Moulin, préfet de Chartres, a accompli ses premiers actes de résistance dans cette ville.

L’Eure-et-Loir est à la pointe de l’énergie renouvelable : le département est le deuxième français en termes de production d’énergie de ce type.