Conseil Général Départemental du département du Jura (39)

Blason et logo du département du Jura

Bienvenue dans le département du Jura (39) qui se situe dans la Région Bourgogne Franche Comté.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Lons Le Saunier.

Blason et Armes du département du Jura 39 Ancien logo du Conseil Général du Jura 39  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental du Jura 39

Président du Conseil Départemental

Monsieur Clément Pernot

Né le 21 décembre en 1961 (55 ans)En fonction depuis le 02/04/2015. Nuance politique : Divers Droite (DVD).

Découvrez la liste des mairies dans le département du Jura.
Consultez la préfecture du département du Jura.
Le conseil général du Jura est dans la Région : Bourgogne Franche Comté.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département du Jura (39).

Le département du Jura est composé de 34 conseillers départementaux
Le departement du Jura a une superficie de 4999 Km2.

  • En 2012 la population représentait 260932 personnes avec une densite de 52 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général du Jura intègre 3 arrondissements, avec 17 cantons.
  • Vous trouverez 545 communes dans le Conseil Départemental du Jura.

Le département du Jura en quelques mots

L’histoire du Jura a été ballotée entre les différents empires et puissances qui le possédèrent. Entre les Romains, les Burgondes, les Germains et les Francs, réjouissons-nous que la région ait été quelque-peu épargnée de trop grandes impaires grâces à ses massifs montagneux.


Le climat est divisé entre les plaines qui profitent d’influences semi-continentales dégradées par les vents d’ouest qui rapportent d’importantes intempéries dans le Jura, et les montagnes.


L’économie du département du Jura est caractérisée par la résistance de son artisanat made in Jura qui croît à travers la France et l’Europe, pour le plus grand plaisir des jurassiens.


La ribambelle des lacs au nord du département et les massifs montagneux ont de quoi fasciner les amoureux de nature. Pour ce qui est de Dole, laissez-vous tenter par la visite de la Collégiale Notre-Dame-de-Dole ainsi que par la maison natale de Louis Pasteur, avant de vous rendre sur les traces des premiers romains jurassiens.


La raclette, le Mont d’Or et la cancoillotte. Trois monuments dont nous sommes tous redevables au Jura !


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département du Jura fait partie de la région Franche-Comté et constitue la partie haute du Massif du Jura.

La ville principale du Jura fut fondée par les romains, j’ai nommé la cité de Dole, non loin de Vesuntio¸ soit Besançon. Ce ne fut que lorsque le peuple Burgonde déferle sur la France au VIème siècle de notre ère que la Franche-Comté est revalorisée et intégrée à la Bourgogne. Le Jura profite de cet essor, jusqu’à ce que des guerres ne déchirent de nouveau ses terres montagneuses. Ce ne fut qu’aux IXème et XIème siècles que le Jura, alors appartenant à l’Empire Germanique, obtient les moyens d’étendre l’influence de ses villes, du même coup offrant la possibilité aux châteaux fraîchement construits, de se livrer bataille. Balloté entre le Saint Empire Germanique et le duché de la Bourgogne, le Jura ne se fera envahir par le royaume de France que sous Henri IV, en 1595 pendant la Guerre d’Espagne. La région ne devient définitivement française qu’après le Traité de Nimègue en 1678.

Climat

Le Jura profite d’un climat montagnard et semi-continental lorsqu’on se trouve en plaine. Voyons ces deux séparément.

Le climat montagnard, je ne vous apprendrai rien, concerne toute la région du massif jurassien et se caractérise par une intensification des intempéries et une chute des températures à mesure qu’on s’élève en altitude.

Le climat semi-continental par contre, entre Dole et la Bresse, reste relativement chaud, avec une amplitude thermique cependant élevée. Les vents d’ouest, peu retardés par le relief plat de la Bourgogne rapportent néanmoins avec eux leur lot d’intempéries qui trempent les terres jurassiennes. Attention, cela ne veut pas dire que le Jura est une terre venteuse ! Il y en a peu en vérité. Les vents d’ouest n’apportent que quelques intempéries qui ne seraient pas là sans eux. Ce faisant, le Jura se place régulièrement, comme en 2014, à la 10ème place des départements les plus pluvieux de France.

Economie, entreprise, agricole, industriel

Le Jura présente une dynamique économique insoupçonnée depuis l’entrée du monde dans une globalisation désormais assumée. En effet, quand on considère que le département est tout entier tourné vers l’artisanat et la tradition jusqu’au milieu du XXème siècle, la reconversion semblait mal engagée. Bien au contraire, on constate aujourd’hui que le Made in Jura, conceptualisé en 2003 par le Conseil général du Jura, fait fureur en France et à l’étranger. Avec plus de 4 700 entreprises et 16 000 artisans, le département montagneux a de quoi revendiquer une totale production originale et d’une qualité inestimable. Ils s’y font des lunettes, des pipes, des jouets et bien d’autres produits réalisés dans le respect des traditions et entre les mains de véritables jurassiens soucieux de rendre hommage à leur beau département.

Par ailleurs, en dehors de l’artisanat, qui reste une branche du secteur secondaire, on constate que ce dernier s’épanoui parfaitement bien au-delà des coutumes. Il faut considérer que plus de la moitié du PIB du Jura est produit par ce secteur secondaire, au travers d’une industrie agroalimentaire efficace, d’une aciérie jurassienne encore et toujours de qualité, autant que dans le secteur de la chimie, du caoutchouc, de l’immobilier et de l’optique.

Attractivité touristique

La région nord du département du Jura est un trésor pour les amoureux des lacs en tous genres. Ces petits espaces en total accord avec les forces de la nature, souvent bordés par des montagnes au front blanc, sont des perles de quiétude et d’harmonie. Les Lacs de Clairveaux, le Lac de Chalain, de Lamoura, de Bonlieu, de Narlay et de Chambly pour ne citer que les plus fameux, sont autant de formidables occasions pour se reposer et pour profiter de l’air revigorant du Jura.

Dole, le chef-lieu du département, en a vu passer des personnalités historiques alors que la Franche-Comté se passait de main en main entre l’Empire Germanique et la Bourgogne, pour finir par être en la possession des Habsbourg, puis du Royaume de France. Pour cette raison, la petite ville a pu se doter d’un monument d’une beauté à couper le souffle : la Collégiale Notre-Dame-de-Dole. Véritable emblème, toute la ville s’est développée concentriquement par rapport à ce monument, jusqu’à atteindre sa limite géologique au nord, l’incitant à se développer plus en avant vers le sud. La Collégiale est un superbe exemple d’art Gothique-Renaissance comme il en existe peu en France, ou en tout cas peu d’aussi bien conservé et d’aussi imposant. Pour les amateurs de l’Empire Romain, de nombreux vestiges ont été conservés dans la ville. Ainsi un petit pont roman pourrait bien faire de l’ombre au magnifique pont Louis XV juste à côté. Dole est aussi classée « Ville d’art et d’histoire », pour les amateurs de théâtre, de comédie et d’autres délices culturels ; vous serez servis !

Saveurs

Nous y arrivons, nous y sommes, et si nous n’y sommes pas encore, faisons tout comme : l’hiver ! Et en hiver, nous rendons hommage, sans aucune forme de complexe ou de remord, à la cuisine jurassienne ! La raclette vient en toute première position. Cette spécialité du Jura a conquis le monde entier et ne cesse de gagner en popularité. Déclinée sous tous les genres, avec tous les fromages à pâte dure, il s’agit cependant dans le Jura d’un fromage au lait de vache à pâte pressée, affinée 8 semaines et accompagné des traditionnelles pommes de terre et de sa charcuterie. Sans sortir des plaisirs coupables, le Mont d’Or, coulant, fumant à souhait, à partager en famille ou à jalousement garder pour soi dans une froide soirée de décembre, vous donnera un très bel aperçu de la générosité et des exploits culinaires du Jura. Entre la douceur et le caractère saisissant des vacherins qu’on partage avec nos voisins les Suisses, le Mont d’Or est un des délicieux piliers des fromages nobles de France. Boisé à cause de sa boite en épicéa, il porte aussi une touche de noisette et se déguste avec un vin blanc d’Arbois ou un Côte du Jura. Pour les amateurs de rouge, il se marie aussi parfaitement bien avec un Côte de Beaune. Enfin, la modeste et si délicieuse cancoillotte ne se fera pas prier quand, à la fin des repas, chaque convive tendra la main vers le fromage coulant. Aussi succulente dans un exquis aligot jurassien, la cancoillotte est une petite championne des fromages français sous-estimés, à tort !

Le Saviez-vous ?

La Percée du Vin Jaune du Jura est un événement annuel à ne pas manquer ! Le premier week-end du mois de février, les producteurs de vin vous invitent à déguster les premiers tonneaux de Vin Jaune avant l’embouteillage.

L’UNESCO a consacré trois sites du département au patrimoine mondial : les deux sites palafittiques de Clairvaux et Chalain ainsi que les Salines de Salain-les-Bains.