Conseil Général Départemental du département des Pyrénées Atlantiques (64)

Blason et logo du département des Pyrénées Atlantiques

Bienvenue dans le département des Pyrénées Atlantiques (64) qui se situe dans la Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est Pau.

Blason et Armes du département des Pyrénées Atlantiques 64 Ancien logo du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques 64  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques 64

Président du Conseil Départemental

Monsieur Jean-Jacques Lasserre

Né le 11 mars en 1944 (73 ans) à Bidache (Basses-Pyrénées).
En fonction depuis le 02/04/2015. Il est également Sénateur des Pyrénées-Atlantiques depuis le 1er octobre 2011. Et Il est aussi Conseiller régional d'Aquitaine
Nuance politique : Mouvement Démocrate (MoDem).

Courriel : jj.lasserre@senat.fr 

Découvrez la liste des mairies dans le département des Pyrénées Atlantiques.
Consultez la préfecture du département des Pyrénées Atlantiques.
Le conseil général des Pyrénées Atlantiques est dans la Région : Aquitaine Limousin Poitou Charentes.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département des Pyrénées Atlantiques (64).

Le département des Pyrénées Atlantiques est composé de 54 conseillers départementaux
Le departement des Pyrénées Atlantiques a une superficie de 7645 Km2.

  • En 2012 la population représentait 660871 personnes avec une densite de 86 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques intègre 3 arrondissements, avec 27 cantons.
  • Vous trouverez 547 communes dans le Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques.

Le département des Pyrénées Atlantiques en quelques mots

Historiquement, les Pyrénées-Atlantiques font figure de rempart au débordement par l’intérieur et provenant de l’extérieur. Pour cette raison, les gaulois Ibères qui y vivaient ont développé un tempérament belliqueux redoutable qu’on retrouva au cours de l’histoire, en l’espèce de leur tempérament résistant et des enjeux qui se sont joués aux frontières avec l’Espagne.


Le climat des Pyrénées-Atlantiques est extrêmement fluctuant en raison d’une altitude très alternative, entre 0 et 3000 mètres. Cependant, on peut les qualifier assez banalement d’océanique et de montagnard.


L’économie dans le département des Pyrénées-Atlantiques est assez jeune dans sa dynamique de production. Elle est aujourd’hui assez vive et orientée vers l’industrie de pointe et l’agroalimentaire à forte valeur ajoutée.


Beaucoup d’endroits méritent le détour lorsqu’on se rend dans les Pyrénées-Atlantiques, à commencer par la Vallée d’Ossau et Pau.


Toutes les plus belles spécialités du sud-ouest y sont représentées. D’autres plus identitaires, sont à découvrir !


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département des Pyrénées-Atlantiques fait partie de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente et sa préfecture est Pau.

Les terres des Pyrénées-Atlantiques étaient à l’initiale considérées comme un espace de transition aux confins de l’Aquitaine et de l’Espagne. Les Ibères peuplaient ses montagnes pyrénéennes, ce peuple celte qui, aussi peu nombreux qu’il ait été, opposait une résistance féroce aux troupes de César. Par deux fois ils les stoppèrent. Beneharnum et Iluro se soulèvent par la suite, laissant aux Ibères l’opportunité de toujours montrer leur soif d’indépendance face à l’envahisseur. Ils l’obtinrent cependant dans des conditions fort peu enviables étant donnée leur situation aux portes d’une Espagne convoitée par des barbares plus belliqueux que jamais.

Les Alains, les Vandales et les Wisigoths en dernier temps, mirent à feu et à sang le département des Pyrénées-Atlantiques qu’on appelait alors encore le Béarn et l’Oloron. On parlait aussi auparavant de Novempopulanie ou encore de Pays Basque français aux abords du Béarn. La région fut disputée avec les Francs jusqu’à l’arrivée de notre cher roi Dagobert dans la première moitié du VIIème siècle. Ce n’est qu’au traité de Verdun de 843 que le Béarn est assimilé par le royaume franc. Dès lors, les vicomtes de Centulle et Gaston imposèrent leur influence sur le département pour de nombreux siècles.

Malheureusement pour la stabilité précaire déjà, du royaume de France, les Pyrénées-Atlantiques nourrissent une ambiguïté dans leur appartenance à tel point que le Navarre échoit en même temps que le département, à Henri IV avant son couronnement. Néanmoins ce n’est pas au travers d’un tel règne que le sort des Pyrénées-Atlantiques est réglé. Il faudra attendre le règne de Louis XIII pour que le royaume soit constitué et que la paix civile soit en quelque sorte rétablie au sein du département. Lorsque Louis XIV signe le Traité des Pyrénées le 7 novembre 1659, la frontière avec l’Espagne est consolidée après une histoire plus que flottante, à l’origine de l’essentiel des troubles des Pyrénées-Atlantiques.

Comme peu de départements en France, les Pyrénées-Atlantiques ont été appelées ainsi suite à un décret le 10 octobre 1969.

Climat

Étant donnée l’amplitude très importante de l’altitude du département, le climat présent dans les Pyrénées-Atlantiques est parfaitement instable et cependant, on peut le caractériser en disant qu’il est à la fois montagnard et océanique. En effet, 3 000 mètres séparent le point le plus haut du point le plus bas du département.

Concernant les températures, elles sont aussi fluctuantes que l’altitude. Cependant on retrouve quelques constantes comme par exemple dans la plaine où lesdites températures restent douces tout au long de l’année avec néanmoins une fréquence pluvieuse importante, entre 1500 et 2000 mm par an. A l’inverse, plus on monte en altitude, plus ces températures se resserrent vers le bas et moins les précipitations sont importantes. Une logique de relief facilement compréhensible.

Economie, entreprise, agricole, industriel

L’économie des Pyrénées-Atlantiques fait partie de celles qui ont connu une telle évolution au cours de son histoire qu’elle nous rappelle sa nature humaine fluctuante. En effet, après la Seconde Guerre Mondiale, la culture du maïs et l’exploitation de couches de gaz transforment dans la profondeur les dynamiques économiques du département tant dans leur rendement que dans leur équipement.

Grâce à l’implantation de ces nouvelles productions et aux investissements qu’elles ont suscités, un attrait réel s’est créé dans le département. Cet attrait a notamment favorisé l’implantation d’un grand groupe emblématique de la nouvelle intensification économique au sein du département : Total. L’entreprise attira avec elle tout un pan de l’industrie de pointe, ou en tout cas, elle attira l’attention de groupes de recherches qui se sont peu à peu implantés à ses abords. L’industrie de pointe est aujourd’hui l’une des priorités des Pyrénées-Atlantiques, incarnée par l’aéronautique, Dassault, Turbomeca ou encore Messier-Dowty. Un pôle prometteur, par conséquent. Cependant, l’agroalimentaire fait aussi très bien son beurre dans le département, grâce à de puissantes entreprises comme Euralis, Labeyrie, Lindt et Sprungli AG et bien d’autres.

Le taux de chômage s’élève à 9.7% à la fin de l’année 2012, pour une population de 660 871 habitants.

Attractivité touristique

Les Pyrénées-Atlantiques regorgent de petits coins à découvrir dans un calme et une quiétude escarpée, aux confins des montagnes, aux abords d’un lac ou dans quelques belles villes de la trempe de Pau ou encore de Bayonne.

La Vallée D’Ossau est un superbe exemple de cette beauté naturelle aux atouts multiples au cœur des Pyrénées-Atlantiques. Un lac, des montagnes, même les stations de ski de Gourette et d’Artouste vous permettront de passer des week-ends freestyle. Le pastoralisme y est même très confortablement installé, pour la découverte de magnifiques pâturages, de la fabrication du fromage à la vie en retraite. Le Col d’Aubisque, de son côté, ajoutera une petite touche d’altitude et de cyclisme pour les plus sportifs.

Du côté urbain, Pau est caractéristique de la beauté des cités du sud-ouest de la France : ensoleillée, entre étendue urbaine et nature escarpée, le Boulevard des Pyrénées rassemble par exemple tous ces critères. Du parc Beaumont au Château de Pau, il est inévitable et très agréable pour une petite promenade dominicale après le bon petit magret de canard du midi ! Le château de Pau pour sa part, incarne assez majestueusement ce souci pour la préservation historique qu’a conservé Pau, fort de ses quelque 10 siècles au cœur de la préfecture.

Saveurs

Tout ce qu’on peut trouver de bon dans le sud-ouest se retrouve dans les Pyrénées-Atlantiques, comme si le département avait réalisé un cumul des meilleures spécialités de la région dans son coin de la France.

Le magret, le foie gras, la truffe, le Béarn et le Pays Basque français ne sont jamais en reste ! Mais quant à en venir au plus typique, le département a su préparer une carte assez exclusive. L’axoa par exemple, plat anthologique du Pays Basque, réjouit les sens depuis des centaines d’années. Un émince de viande de veau, de bœuf, mijoté, relevé au piment, aux oignons et assorti d’une sauce à la tomate. La piperade, d’un autre côté, est une spécialité béarnaise qui mérite le détour. Il ne s’agit pas d’un plat à proprement parler, mais bien plus d’un accompagnement à base de piment dont vous ne saurez plus vous passer lorsque vous ferez des viandes en sauce ou lorsque vous souhaiterez faire une axoa mais que vous réaliserez que vous n’avez plus d’oignon ! A base de tomate et de piment, elle se consomme généralement avec du jambon de Bayonne sur une belle tranche de pain de campagne. Du rustique, oui, mais du traditionnel surtout !

Le Saviez-vous ?

Le jambon de Bayonne fait l’objet d’une lutte interne entre le Béarn et le Pays Basque pour déterminer la région d’origine. Les marais salants dans lesquels le précieux jambon ont été produits à l’origine se situent aux confins des deux régions, dans l’Adour.

Les panneaux dans le Pays Basques sont à la fois en français et en basque.