Une démarche administrative ?

Contactez votre Mairie 118 612

Conseil Général Départemental du département de la Vendée (85)

Blason et logo du département de la Vendée

Bienvenue dans le département de la Vendée (85) qui se situe dans la Région Pays de la Loire.

La ville administrative la plus importante (chef Lieu) est La Roche Sur Yon.

Blason et Armes du département de la Vendée 85 Ancien logo du Conseil Général de la Vendée 85  avant qu'il change de nom Logo du Conseil Départemental de la Vendée 85

Président du Conseil Départemental

Monsieur Yves Auvinet

Né le 22 mai en 1954 (62 ans)En fonction depuis le 02/04/2015. Nuance politique : Divers Droite (DVD).

 Twitter Officiel :https://twitter.com/yvesauvinet

Découvrez la liste des mairies dans le département de la Vendée.
Consultez la préfecture du département de la Vendée.
Le conseil général de la Vendée est dans la Région : Pays de la Loire.
Résultats des élections cantonales 2011 dans le département de la Vendée (85).

Le département de la Vendée est composé de 34 conseillers départementaux
Le departement de la Vendée a une superficie de 6720 Km2.

  • En 2012 la population représentait 648901 personnes avec une densite de 97 personnes par Km2.
  • Le Conseil Général de la Vendée intègre 3 arrondissements, avec 17 cantons.
  • Vous trouverez 282 communes dans le Conseil Départemental de la Vendée.

Le département de la Vendée en quelques mots

Historiquement, la Vendée a connu deux grandes étapes : une première, faite d’alliances fructueuses et d’invasions peu sévères, et une deuxième, plus longue, à partir des invasions vikings, où le tempérament vendéen s’est éveillé. Les tumultes religieux à l’arrivée de Calvin jusqu’à la difficile admission de la Révolution Française, ont fini par fixer l’identité de la Vendée dans le cœur de la France.


Le climat vendéen est très agréable, même s’il est de nature océanique, la pluie ne s’y invite pas autant que sur le reste de la façade océanique, surtout celle plus au nord. Avec une moyenne d’ensoleillement supérieure à 2100 heures de soleil par an, il est un des départements les plus agréables de France.


L’économie de la Vendée est à la fois fortement marquée par son agriculture ainsi que par son secteur tertiaire. Ceci s’explique par une forte implication agroalimentaire ainsi qu’un soin tout particulier apporté à la satisfaction des touristes.


En parlant du tourisme, la Vendée en reçoit suffisamment pour pouvoir justifier un patrimoine remarquable : L'Île d'Yeu, Les Sables d'Olonne, La Roche sur Yon… de bien beaux endroits pour des vacances revigorantes !


Gastronomiquement, la brioche vendéenne et le grillon vendéen sont les deux piliers de la tradition du département.


FERMER TOUS LES ACCORDÉONS CI DESSOUS

Histoire et situation géographique

Le département de la Vendée fait partie de la région Pays de la Loire et son chef-lieu est La Roche sur Yon.

Saint Georges de Montaigu portait dans les anciens temps, un nom que les Romains reconnaissaient puisqu’il était le siège des Pictaves, les plus rusés des gaulois : Durinum. En -57, lesdits gaulois virent arriver les légions romaines aux portes de la Vendée, et au lieu de se battre vainement, ils déposèrent les armes et pactisèrent avec César. Ils en obtinrent des avantages fiscaux ainsi qu’un trafic fluvial accentué, en échange de quelques bateaux. Loin de renier leurs racines, ils envoyèrent à Vercingétorix, aux côtés des Vénètes, jusqu’à 8 000 hommes qui périrent au nom de la Gaule libre. Après cet événement cependant, les Pictons accentuèrent leur collaboration gallo-romaine et obtinrent que l’envahisseur réorganise l’administration de fond en comble et ils récupérèrent des techniques de culture qui permirent l’exploitation de terres jusque-là infructueuses.

Située dans la partie haute de l’Aquitaine et dans la partie basse de la Bretagne, la Vendée n’a pas beaucoup pâti des ravages et du poids des invasions des Wisigoths et des Sarrazins. Jusqu’à la défection de ces derniers à Poitiers en 732 par Charles Martel, la Vendée s’est développée et préfigurait déjà la structure féodale qui se déploiera par la suite dans la France entière. A partir de ces premières mesures, la Vendée commença à se couvrir de fortifications en réaction aux raids vikings qui se multipliaient sur ses terres depuis le début du IXème siècle. Ses ravagent s’amenuisèrent à mesure que les châteaux étaient construits et ils cessèrent enfin lorsque la Normandie fut léguée aux barbares. A cet instant, la Vendée entre dans la famille et des Plantagenêt, celle-ci même qui partageait son allégeance entre l’Angleterre et la France. De cette ambiguïté naquit la Guerre de Cent Ans en 1346 à Crécy, lorsque les Plantagenets réclamèrent leurs droits sur le trône de France : un bien grand fléau, suppléé par la Grande Peste qui décime l’Europe au milieu du siècle. Les seigneurs du Bas-Poitou, aux côtés de Jeanne d’Arc ont grandement participé à bouter les Anglais hors de France et à mettre un terme à cette guerre.

Calvin répandit ensuite ses pensées à partir de Poitiers et il ne fallut que très peu de temps pour qu’elles atteignent la Vendée et pour que les persécutions commencent à l’encontre des réformés. Le massacre de Wassy en 1562 achève de déclencher les confrontations entre catholiques et protestants. La Vendée devint alors jusqu’à l’Édit de Nantes en 1598, le théâtre d’affrontements. Louis XIII vint alors se battre dans les marais de Riez afin de mettre un terme à l’influence des huguenots dans l’ouest français. Finalement, la Vendée tempétueuse connaît une accalmie, ou du moins, jusqu’en 1789. En 1790, la Vendée naquit, et les nouveaux Vendéens se mirent à regretter l’ancien régime. Les partisans de la République commencèrent à être persécutés à Cholet. L’armée catholique et royale fut fondée dans le département, dans le but de renverser l’effort révolutionnaire. En Vendée, les victoires se multipliaient pour les royalistes, à Saumur, Machecoul et Beaupréau. La guerre de Vendée est alors sortie de ses frontières et gagne un statut d’intérêt national. C’est également à Cholet que l’armée catholique royale fut mise en déroute et que la République parvint à remporter sa deuxième grande victoire, marquant du même coup, l’acte de naissance de la Vendée. Depuis lors, les Vendéens ont fait don de leur ferveur patriote à de nombreuses reprises, ferveur qu’on peut encore admirer aujourd’hui à Verdun. En effet, les soldats de la célèbre Tranchée des Baïonnettes étaient vendéens.

Climat

Le climat vendéen est de nature océanique, ce qui procure au département des températures douces tout au long de l’année. En été, la moyenne des températures oscille autour des 17°C et en hiver elle est régulièrement située autour des 6°C.

Malgré le climat océanique, souvent associé à la grisaille, la Vendée profite d’un ensoleillement quelque peu exceptionnel. Entre 2000 et 2300 heures de soleil par an justifient le surnom de « côte de lumière », sur laquelle se situe notamment Les Sables d'Olonne.

Economie, entreprise, agricole, industriel

L’économie de la Vendée est étonnante dans sa plasticité. Effectivement, entre 1999 et 2015, la part de l’industrie dans la population active est passée de 33.1% à 17%, voire même 7% si on exclut le BTP. L’agriculture couvre 11.1% de la masse salariale, et le tertiaire arrive à 60%. Quant au chômage, il se porte mieux que dans le reste de la France étant donné qu’il n’était que de 8.6% en 2015.

Comme nous venons de le voir, l’agriculture et l’agroalimentaire écopent d’une responsabilité assez large au sein du département, alors que son pourcentage moyen en France n’atteint généralement pas les 6%. Cela s’explique notamment par la solide implantation de Fleury Michon, Sodebo ou encore Arrivé. Le département est aussi le 6ème producteur national de produits de pèche.

Attractivité touristique

La Vendée est le deuxième département de France le mieux fourni en capacité d’accueil touristique et pour cause, il y en a des choses à y voir ! Le parc de loisir du Puy du Fou où de très nombreuses attractions traditionnelles, pyrotechniques, la Cinéscénie, et d’autres spectacles sur base de l’histoire vendéenne, justifient par exemple un très bon premier arrêt ! Puis vous pourrez vous arrêter sur l’île d’Yeu afin d’y découvrir les restes médiévaux qui s’y trouvent et pour profiter de l’incroyable fraîcheur de l’air associée à la tranquillité inestimable de l’endroit. Enfin, une longue promenade dans les marais poitevins pourrait assurément enchanter votre voyage.

Nous en avons parlé, Les Sables-d'Olonne est certainement l’une des villes les plus ensoleillées de la côte Atlantique ! Grâce à cela, elle est devenue une destination balnéaire de choix. Avec ses plages de sable fin, ses températures et son soleil, elle a développé un service au tourisme tout ce qu’il y a de plus idyllique pour passer des vacances sensationnelles. Du sport nautique, deux casinos, des baptêmes de plongée et bien d’autres activités y sont disponibles.

Enfin, La Roche-sur-Yon, la préfecture du département, avec sa place Napoléon et ses animaux ainsi que son église Saint-Louis, est une très belle ville à visiter. La raison pour laquelle la place Napoléon est appelée ainsi, est due au fait que la totalité de la ville a été dynamisée et même édifiée par Napoléon Bonaparte, sur la base d’un plan pentagonal. Cela explique aussi pourquoi la majorité des édifices publics de la ville ont une stature aussi impressionnante. Voilà aussi pourquoi il faut visiter La Roche-sur-Yon, autant que pour sa beauté naturelle qui se déploie à la moindre occasion, au sein même du centre-ville.

Enfin, l’un des événements les plus médiatisés et remarquable de Vendée reste le départ du Vendée Globe, au large des Sables d’Olonne. On l’appelle l’Everest de la mer, pour l’incroyable difficulté impliquée par l’épreuve : un tour du monde en solitaire, sans escale, sur des voiliers monocoques. Une fois tous les quatre ans, cette grande compétition fait parler d’elle en rapport aux grands risques que l’épreuve implique et aux aléas rapportés à chaque édition. Si vous avez l’occasion d’être sur place au moment du départ, il s’agit sans aucun doute de l’expérience d’une vie.

Saveurs

La Vendée possède des spécialités aussi attachées au monde terrestre qu’à la gourmandise boulangère. Effectivement, une grande part de la gastronomie traditionnelle vendéenne va chercher ses inspirations culinaires à la fois dans la tradition régionale et dans la générosité pâtissière.

La brioche vendéenne, en est un délicieux emblème, légère, fondante, avec une croûte dorée et sucrée. Accompagnée de son cousin, le bottereau, ce beignet en forme de losange, souvent parfumé à l’alcool, au Grand Marnier ou à la fleur d’oranger, ils forment un duo plutôt alléchant

Par ailleurs, au début d’un bon repas, ou pour un en-cas, sur une bonne tranche de pain de campagne, étalez du grillon vendéen et dégustez. Il s’agit d’une sorte de pâté à base de morceaux de porc, revenus dans du saindoux, puis légèrement écrasés et mélangés avec la graisse de cuisson. Un autre genre de rillettes, à la mesure de la Vendée et de son identité !

Le Saviez-vous ?

27.7% des résidences de Vendée sont des résidences secondaires !

Beaucoup d’installations touristiques ont été ouvertes en Vendée sur la base de l’histoire rocambolesque du département. Le Puy du Fou célèbre son passé légendaire chaque année, autant que l’Historial de la Vendée.