Une démarche administrative ?

Contactez votre Mairie 118 612

Hymne, Devise et Drapeau Français

Drapeau Français

Drapeau FrançaisLe drapeau tricolore est, depuis les constitutions de 1946 et 1958, l'emblème national de la France.
Ses couleurs tirent leurs origines de la révolution française où le blanc représentait les couleurs du roi, le bleu et rouge celles de la ville de Paris.
Il est présent sur tous les batiments publics en France.

Devise Nationale

La devise de la République française,« Liberté, Égalité, Fraternité » prend ses sources sous la révolution de 1789. Les deux premieres expressions sont actées dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Le troisième terme, fraternité, est inclus lors de la IIème République, symbole de l'abolition de l'esclavage. Elle ne deviendra officielle qu'au moment de la IIIème République et fait partie du patrimoine Français.

La devise de la France : Liberté, Égalité, Fraternité.

« La LIBERTÉ est le pouvoir qui appartient à l'homme de faire tout ce qui ne nuit pas aux droits d'autrui ; elle a pour principe la nature ; pour règle la justice ; pour sauvegarde la loi ; sa limite morale est dans cette maxime : Ne fais pas à un autre ce que tu ne veux pas qu'il te soit fait »

« Tous les hommes sont égaux par nature et devant la loi. », « L'ÉGALITÉ consiste en ce que la loi est la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. L'égalité n'admet aucune distinction de naissance, aucune hérédité de pouvoirs. »

FRATERNITÉ « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fît ; faites constamment aux autres le bien que vous voudriez en recevoir. »

Hymne National

Ecrit par Claude Joseph Rouget de l'Isle en 1792 lors de la guerre contre l'Autriche, ce chant de guerre est devenu l'Hymne national officiel de la République Française en 1879 sous la IIIème République. Ses paroles «les enfants de la Patrie» s'apparentent au fait que son créateur faisait partie du bataillon nommé de cette façon et feront le tour de la France.

Elle sera rebaptisée suite à la montée sur Paris des Fédérés Marseillais venus porter renfort aux troupes militaires. Les marseillais l'adoptent comme chant de marche, et, en arrivant aux Tuileries, les couplets sont repris par la foule.

Elle sera renommée « La Marseillaise ».

La Marseillaise

Allons ! Enfants de la Patrie ! Le jour de gloire est arrivé ! Contre nous de la tyrannie, L'étendard sanglant est levé ! (Bis) Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent jusque dans vos bras Égorger vos fils, vos compagnes !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 2

Que veut cette horde d'esclaves, De traîtres, de rois conjurés ? Pour qui ces ignobles entraves, Ces fers dès longtemps préparés ? (Bis) Français ! Pour nous, ah ! Quel outrage ! Quels transports il doit exciter ; C'est nous qu'on ose méditer De rendre à l'antique esclavage !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 3

Quoi ! Des cohortes étrangères Feraient la loi dans nos foyers ! Quoi ! Des phalanges mercenaires Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis) Dieu ! Nos mains seraient enchaînées ! Nos fronts sous le joug se ploieraient ! De vils despotes deviendraient Les maîtres de nos destinées !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 4

Tremblez, tyrans et vous, perfides, L'opprobre de tous les partis ! Tremblez ! Vos projets parricides Vont enfin recevoir leur prix. (Bis) Tout est soldat pour vous combattre. S'ils tombent, nos jeunes héros, La terre en produira de nouveaux Contre vous tout prêt à se battre !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 5

Français, en guerriers magnanimes, portons ou retenons nos coups ! Épargnons ces tristes victimes, à regret, s'armant contre nous ! (Bis) Mais ce despote sanguinaire ! Mais ces complices de Bouillé ! Tous ces tigres qui, sans pitié, Déchirent le sein de leur mère !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 6

Amour sacré de la Patrie, conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, combats avec tes défenseurs ! (Bis) Sous nos drapeaux que la Victoire, accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants voient ton triomphe et notre gloire !

Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

Couplet 7 *** ( Couplet des enfants )

Nous entrerons dans la carrière, quand nos aînés n'y seront plus, nous y trouverons leur poussière et la trace de leurs vertus. (Bis) Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre.

Refrain : Enfants, que l'Honneur, la Patrie fassent l'objet de tous nos voeux ! Ayons toujours l'âme nourrie des feux qu'ils inspirent tous deux. (Bis) Soyons unis ! Tout est possible. Nos vils ennemis tomberont, alors les Français cesseront de chanter ce refrain terrible :
Refrain : Aux armes, citoyens ! Formez vos bataillons ! Marchons, marchons ! Qu'un sang impur... Abreuve nos sillons

*** Couplet 7 : L'auteur du 7e couplet reste inconnu, Rouget de Lisle n'ayant écrit que 6 couplets.